La saison des Roses, Victoria Connelly

Résumé :

À tout juste trente ans, Céleste Hamilton voit son destin tout tracé changer radicalement quand son mariage malheureux prend fin au moment même où meurt sa mère, avec laquelle elle entretenait de très mauvaises relations. Cette dernière laisse en héritage à ses filles la roseraie familiale au bord de la faillite. À contrec?ur, Céleste retourne vivre dans le manoir de son enfance pour aider ses deux soeurs à restaurer la propriété et remettre sur pied l’entreprise familiale.Rejetée dans son enfance par sa mère narcissique, Céleste est rongée par le manque de confiance en elle. Mais pour éviter de perdre le manoir familial, elle devra trouver le courage d’affronter l’avenir et de prendre des décisions difficiles. La Saison des roses est un roman inspirant et sensible sur le courage, la persévérance et le pouvoir rédempteur de la famille.

Mon avis :

J’ai tout d’abord flashé sur la couverture, comme très souvent, puis sur le résumé de ce livre. En premier lieu, j’ai été surprise de l’époque à laquelle se déroule l’histoire : de nos jours alors que j’étais persuadée que ça se passait à une époque plus lointaine.

Céleste revient au domicile familial, un manoir dont certaines parties tombent carrément en ruine. Ce manoir est à la fois le berceau familial et celui de l’entreprise de commerce de roses.

Céleste retrouve ses soeurs Gertrude (oui, oui, Gertrude!!! moi aussi ça m’a surprise) et Evelyne. Elle vient leur prêter main forte pour régler les affaires suite au décès de leur mère. L’entreprise est en perte de vitesse, le manoir nécessite de lourds travaux et le poids de la défunte est toujours extrêment présent…

Les 3 soeurs doivent réapprendre à vivre ensemble et Céleste est celle qui doit prendre les décisions difficiles.

Toutes 3 doivent réapprendre à communiquer, à vivre sans leur mère régente, à se libérer de leurs ressentiments.

Ce livre m’a permis de découvrir l’histoire des roses, leur nom, leur parfum… j’avais l’impression d’être dans un lieu enchanteur et romantique car les roses sont omniprésentes…

Les personnages principaux ont chacun un caractère très différent et quelquefois je les ai trouvé un peu trop caricatural.J’aurais apprécié que le personnage d’Esther, personnage secondaire, soit plus développé.

Les thèmes développés sont la famille et le poids de l’héritage du patrimoine. L’amour est secondaire.Pour moi, la fin du livre est arrivé trop vite avec l’impression que l’épilogue saute un bout de l’histoire.

Cette lecture est agréable et m’a permis de passer un bon moment cependant elle ne m’aura pas marqué plus que cela.

Ce livre vous fait envie? Vous pouvez le trouver ici chez Amazon Crossing, 9.99€.