Un mariage arrangé dans les Rocheuses Elizabeth Lowell

roman d'amour historique cow boyRésumé :

Afin d’échapper à une union avec un infâme lord anglais, lady Jessica Charteris a entraîné par la ruse son ami de toujours, Wolfe Lonetree, fils illégitime d’un vicomte anglais et d’une Cheyenne, dans un mariage de convenance. Cependant le jeune homme, furieux, a bien l’intention de le faire annuler. Et pour cela, il est prêt à lui montrer le pire de l’Amérique et la vie éprouvante sur la terre rude et magnifique au pied des Rocheuses.
Mais il n’a pas forcément prévu le courage de Jessica qui, malgré l’intimidante sensualité brute de son mari, est bien décidée à ne jamais renoncer…

Mon avis :

Jessi va être marié à un vieil aristocrate. A 17 ans, elle refuse et aspire à vivre libre, sans mari ni enfant, suite à traumatisme familial qui l’a marquée.

Quand son cher ami d’enfance Wolfe réapparaît, elle décide de l’épouser, lui! En effet, Jessi se dit que lui seul respectera sa volonté.Mais Wolfe est un homme aujourd’hui et préfère vivre en Amérique où il peut être lui-même  plutôt qu’en Angleterre où il se résume à être le bâtard indien!

Pris au piège, Wolfe est marié à Jessi. Dans son esprit, l’idée germe de dégoûter la jeune femme de la rude vie dans les montagnes froides et sans serviteurs.Ainsi, pense-t-il, repartira-t-elle chez sa tante en Angleterre, une fois le mariage annulé. C’était sans compter l’opiniâtreté de Jessi qu’elle tient de ses origines écossaises, à rester près de Wolfe et ainsi faire les plus dures corvées, Wolfe ne l’épargnant pas!

Au début de l’histoire, le personnage de Jessi m’a un peu agacée de même que sa tutrice insistante! Puis, doucement, je me suis attachée à elle, au fil des pages. Elle se montre alors déterminée et courageuse.Quant à Wolfe, si j’adore le genre de personnage (cow-boy, métis, solitaire…), je l’ai trouvé trop dur mais aussi un brin guimauve en de rares occasions.

La première partie de l’histoire ne m’a pas transportée, jusqu’à l’arrivée du couple dans les Rocheuses où la nouvelle vie de Jessi démarre sur les chapeaux de roues! Nous entrons alors dans un récit plus aventuresque où la nature et les éléments jouent un rôle déterminant dans la vie des habitants des montagnes.J’ai particulièrement apprécié la rencontre avec la famille Moran, notamment Willow une autre femme courageuse. Cette partie permet une accalmie dans la lecture car je n’en pouvais plus du huit clos entre Wolfe et Jessi et de lire le surnom de « petite elfe » en permanence. Toute trace d’amitié entre eux a disparu mais Jessi y croit!

Ce roman romantique et historique est très bien écrit et regorge de moults détails dans la description des lieux et des personnages sans que le lecteur s’y noie.Ce que j’ai préféré, c’est le côté femme forte de Jessi qui fait de son mieux et dont les différentes facettes s’éveillent au fi de l’histoire. Par contre, il m’a manqué en savoir plus sur l’histoire de Wolfe et surtout son origine et son enfance de métis indien dans l’aristocratie. Son personnage m’a quelque peu agacé car il n’a quasiment jamais pensé à demandé à Jessi de quoi elle a si peur. Non, il est resté sur sa seule position, de la renvoyer et d’annuler le mariage. Je trouve que son caractère têtu et borné alourdit l’histoire.

Au delà de l’histoire d’amour, il y a la découverte des sentiments, de soi-même et de l’autre. Le lecteur découvre la vie rude des cow boys de l’époque, le passé peu reluisant de Jessi pourtant aristocrate, et tout cela se dévoile et se met en place de façon logique et complémentaire.

J’ai passé un très bon moment de lecture et j’ai hâte de lire les tomes suivants. Ce roman est le tome 2 d’une série et il peut se lire indépendamment. Le tome 1, Aventures dans les Rocheuses, est l’histoire de Willow. J’ai hâte de lire les tomes suivants car j’ai envie de connaître la suite des aventures des frères Moran et de rester dans l’univers western, un univers que j’aime particulièrement et qu’on ne trouve plus beaucoup.

Je remercie Lecteurs.com et Diva Historique pour cette lecture.