Sous ta peau Tome 1 Strong de Scarlett Cole

Sous ta peau roman Résumé : Harper Connelly n’avait jamais imaginé entrer un jour dans un salon de tatouage. Mais les cicatrices qu’elle porte dans le dos sont un rappel constant d’une partie de sa vie qu’elle voudrait au contraire oublier. Et pour pouvoir laisser ce passé derrière elle, elle a besoin de Trent, connu pour ses talents de tatoueur.

Chaque séance les rapproche un peu plus, le toucher délicat de Trent sur la peau de Harper est magnétique. Mais lorsqu’elle commence à recevoir des messages codés sur son téléphone, puis d’étranges paquets, et que le salon de tatouage est vandalisé, Harper est convaincue que son ex-petit ami a retrouvé sa trace. Pire, qu’il connaît l’existence de Trent. Elle a déjà fui une fois son passé, aura-t-elle cette fois-ci la force de se défendre ?

Mon avis :

Harper a bien réfléchi, elle va se lancer et faire un tatouage sur tout son dos afin de recouvrir ses cicatrices et surtout, laisser derrière elle le mauvais souvenir de son passé. Pas loin du café où elle travaille, il y a un salon de tatouage devant lequel elle passe régulièrement sans oser sauter le pas! Elle prend enfin son courage à 2 mains et pousse la porte du salon que le patron, Trent  allait fermer. Quand il comprend qu’elle ne reviendra s’il oppose un refus à sa demande, il la fait entrer.

Trent commence alors le dessin du tatouage puis le tatouage, ce qui n’est pas une mince affaire car Harper ne supporte pas qu’on la touche. Très lentement, Trent apprivoise Harper dont il découvre un pan de l’histoire gravé à jamais dans son dos. Quant à la jeune femme, elle prend sur elle et supporte à la fois le contact de Trent et la douleur des séances. Tout doucement, Harper se détend et un lien se tisse entre elle et son tatoueur. Tandis qu’elle se détend enfin dans sa nouvelle vie, son passé refait surface.

Dans cette histoire, c’est Harper qui a un passé douloureux, qui a refait sa vie. Au début, la jeune femme est timide, peu bavarde, et le lecteur ne comprend pas vraiment pourquoi. Ce n’est qu’au fil de la lecture que l’on comprend certaines choses. Trent est un tatoueur dont le but, au travers de son art dans lequel il excelle, est d’apporter quelque chose aux gens. Quand il tatoue Harper, il sait que ce tatouage va aider à sa reconstruction, va l’aider à tourner la page. Il aime se voir comme un tatoueur thérapeutique. D’ailleurs, j’aime assez cette idée et je n’avais pas vu le tatouage sous cet angle. (NB : Je n’en ai pas). Entre eux, la relation est toute en nuance, Trent et Harper se découvrent au fil des semaines. D’ailleurs la bande de copains de Trent tient un bonne place dans l’histoire, permettant à Harper de se sentir plus en confiance avec Trent.

C’est d’ailleurs ce que j’ai apprécié dans cette lecture : entre les 2 personnages principaux, la relation se construit dans le temps. Ils ne se sautent pas dessus! Harper se dévoile lentement mais sûrement. Son caractère ne change pas comme ça du jour au lendemain, comme j’ai pu le lire quelque fois dans d’autres romans. Il s’agit d’un roman d’amour construit, mais pas seulement. L’histoire, bien qu’axée sur le couple, permet aux autres personnages de prendre leur place. Après une accalmie bienvenue dans la vie de Harper, elle se sent épiée et pense que son passé la rattrape. A tort ou à raison, là encore, le côté « thriller » est bien construit et apporte du mouvement dans l’histoire.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire. C’est bien écrit et avec beaucoup de justesse d’ailleurs. Le tatouage et la reconstruction sont au coeur de cette romance. Toutefois, même si j’ai trouvé des passages durs et angoissants, à aucun moment l’auteur ne verse dans le larmoyant. Il y a ce qu’il faut de rebondissements et de mystères pour en faire une belle lecture qui ne parle pas que d’amour et de sexe.

S’agissant d’un premier tome d’une série, et comme j’ai trouvé tous les personnages sympathiques et attachants, j’ai hâte de savoir ce qu’ils deviennent. J’y suis pour lire les autres tomes…

Qui a lu cette série?