Sous nos yeux de Cara Hunter

sous nos yeux cara hunter roman policierRésumé : Alerte enlèvement : la petite Daisy Mason, 8 ans, a disparu lors d’une fête, donnée dans le jardin de ses parents. Elle était déguisée en pâquerette : elle portait une robe, des collants et des chaussures vertes, ainsi qu’une coiffe avec des pétales blancs. Et personne n’a rien vu.

L’inspecteur Adam Fowley, qui prend en charge l’enquête, sait bien que, dans 90% des cas, c’est un proche qui a fait le coup. Il a lui-même perdu un fils, Jake, quelques mois plus tôt. Or, la famille de Daisy compte son lot d’étranges individus : sa mère fait ce qu’elle peut pour préserver les apparences, son père se montre systématiquement sur la défensive, et le petit frère ne dit pas un mot…

Le vernis de respectabilité si cher à ce quartier de la classe moyenne s’effrite peu à peu sous la pression de l’enquête, des rumeurs et des réseaux sociaux. Les Mason, famille modèle, préfèrent parfois le mensonge par omission à la vérité, et des secrets inavouables sont sur le point d’éclater…

Mon avis :

Personne n’a vu Daisy après la soirée donnée par ses parents à leur domicile. Elle a tout simplement disparue.Tout le monde sait qu’en cas de disparation d’enfant, les heures comptent! L’inspecteur Fowley et ses collègues sont chargés de l’enquête.Ils n’ont aucun indice. Daisy s’est tout simplement volatilisée!

L’auteure est machiavélique et joue avec nos nerfs : elle pousse le lecteur dans une direction puis une autre. Malgré le peu d’indices, les pistes se multiplient au fil des investigations des policiers. Chaque piste entraîne le lecteur sur une voie complètement différente que la précédente et le lecteur se perd!

De courts flash-backs précédents la disparation de la petite fille donnent l’impression de mieux comprendre ce qui a pu se passer! Tout au long de l’enquête on peut lire les tweets correspondants à l’affaire. Avec un gros aperçu de l’empathie ou la violence des gens. Chacun a son idée en tête sur qui est coupable. L’enquête dure tout au long des pages. Le lecteur est toujours en train d’émettre des hypothèses. Quand on croit enfin être sur une bonne piste, l’auteure brouille encore les cartes.

Ce roman m’a entraîné de rebondissements en rebondissements. Et à chaque fois que le lecteur croit s’approcher de la vérité, il s’en éloigne! Quant à la fin, sans spoiler, je peux vous garantir que vous serez plus que surpris!

Si j’ai aimé ce roman policier, son histoire, le déroulement de l’enquête, l’enchevêtrement des fils de l’enquête, je n’ai pas accroché sur les personnages. A part, le nom des enfants Daisy et son frère Léo, aucun nom n’est resté dans ma mémoire et aucun personnage ne m’a vraiment marqué. Pourtant, l’auteure apporte un plus en décrivant une part d’intimité de certains d’entre eux et pourrait les montrer attachants, mais cela n’a pas fonctionné pour moi. J’ai toutefois adorer détester les parents de Daisy!

Ce policier est traité différemment des autres livres du genre, à savoir, qu’il donne une grande part aux réseaux sociaux. Tout le long du livre, on peut suivre le fil du hashtag #daisymason sur Twitter où on retrouve tous les tweets dédiés à Daisy et l’enquête. C’est vraiment très bien fait et je trouve que cela apporte une touche différente et originale et une vision sur la société actuelle.

C’est un très bon roman policier comme je n’en avais pas lu depuis longtemps. C’est bien écrit, l’enquête est bien menée, les rebondissements s’enchaînent et la chute est tout simplement incroyable. Je remercie Netgalley et les éditions Bragelonne pour cette lecture.