Une robe couleur de vent de Sophie Nicholls

une robe couleur de ventRésumé : Fabia Moreno vient de s’installer avec sa fille, Ella, dans la petite ville de York, où elle a ouvert un magasin de vêtements vintage. Une boutique de rêve, comme les femmes de York n’en ont encore jamais vu. Car Fabia possède un don pour dénicher la robe idéale et l’ajuster à chaque cliente. Autour de son commerce, bientôt, les destins se croisent, les identités se révèlent et les amours s’épanouissent… mais naissent aussi la méfiance et la jalousie.
L’exubérance de Fabia dérange, et la jeune Ella, à la peau cuivrée, est une adolescente bien mystérieuse.
Parviendront-elles à s’intégrer dans la communauté ?
Quel sombre secret cache Fabia derrière ses tenues flamboyantes et son accent chantant ? Sa fille elle-même sait-elle tout de l’histoire familiale ?

Dans la lignée du roman Chocolat de Joanne Harris, adapté au cinéma avec Juliette Binoche et Johnny Depp, Une robe couleur de vent est un véritable bonheur de lecture, ode à la tolérance et hymne à la vie.

Mon avis :

Fabia et sa fille Ella arrive dans un petit quartier de New York où Fabia trouve une petite boutique à louer. Mère et fille reparte de zéro. Elles vivent au dessus de la boutique où Fabia vend des vêtements vintages. Elles sont très soudées et fusionnelles. Bien que cela ne soit pas facile de repartir à zéro, elles arrivent malgré tout à se faire leur place. Une aura de mystère entoure cette mère et sa fille.

J’ai tout de suite été attirée par la couverture de ce roman et son titre. Puis à la lecture du résumé, j’ai décidé de lire ce livre.J’avais très envie de connaître le secret de cette famille.  Car Fabia et Ella ont un don! Et chacune le leur. Leur vie passé est auréolée de secret. Elles plaisent autant qu’elles intriguent dans la petite communauté. L’histoire fait la part belle à la couture, à la mode…Et tout le long des chapitres, on retrouve les vêtements qui rythment la lecture. C’est une histoire de secret de famille, du passé, des origines étrangères, d’un don… Ce roman parle de transmission, d’héritage familial (cela ne concerne pas l’argent!), d’amour…

Ce roman est bien écrit, il se lit facilement, et bien qu’il soit agréable à lire, il m’a manqué beaucoup d’éléments pour en faire un coup de coeur. On découvre doucement le don de Fabia, et on comprend à peu près quel est le don de Ella. J’ai apprécié les passages sur la vie de la mère de Fabia, dans leur pays d’origine et dans une autre époque bien différente, et la transmission du don.  J’ai aussi apprécié ce soupçon de magie distillé ça et là dans l’histoire mais au final, rien de concret. Juste un passé compliqué et des petits secrets… Et si le personnage de Fabia est quand même flamboyant et prend beaucoup de place(j’imagine très bien son physique et son tempérament), le personnage d’Ella est celui d’une ado effacée qui tente de grandir et de se faire une place en tant que femme dans l’ombre de sa mère.

C’est une lecture sympathique mais j’aurais aimé que le passé de la grand mère, et le don d’Ella, en particulier soient plus détaillés. Cette lecture était un peu trop linéaire pour moi. Je suis un peu déçue et je n’ai pas l’intention de lire la suite ce qui est très rare chez moi quand il y a une suite!

Je remercie NetGalley et les éditions Préludes pour cette découverte.