Juste un défi entre nous de Marie Anjoy

 

juste un défi entre nous marie Anjoy romance les Bas BleusRésumé :

En weekend dans une maison d’hôtes à l’occasion d’un baptême, Meg assiste involontairement à des ébats torrides entre deux invités. Nick l’aperçoit, mais ne dit rien. Déstabilisée par cette rencontre conjuguant voyeurisme et érotisme, Meg se laisse progressivement apprivoiser par Nick, même si tout les oppose dans leur quête individuelle du bonheur et de l’amour.
Nick pourra-t-il aimer à nouveau après la mort de son ex-femme ? Meg sera-t-elle condamnée à rester dans l’ombre de la disparue ?
A tour de rôle, Nick et Meg nous plongent dans des débuts tumultueux de cette romance sous haute tension au sein d’un groupe d’amis cabossés par des passés douloureux

Mon avis :

Meg et Nick se rencontre lors du baptême de la petite Nina.Leur rencontre officieuse se fait dans la cuisine alors que Nick déboule en trombe avec une blonde sur laquelle il se jette. Meg, partie s’isoler dans la cuisine, n’a pas le temps de signaler sa présence. A la fois surprise et choquée, elle ne peut détourner son regard de la scène et surtout de l’homme qui l’aperçoit!

Au cours de la soirée, Meg et Nick sont officiellement présentés et entre eux commence un jeu de piques. Une attirance indéniable se crée alors entre la jeune femme pudique et l’étalon qui saute sur tout ce qui bouge. Gravissant dans le même cercle d’amis proches, ces 2 là sont amenés à se revoir souvent. Au-delà de ce que tout 2 pouvaient imaginer, démarre alors une relation particulière car Nick souffle à la fois le chaud et le froid, Meg est plutôt déstabilisée et surtout, leurs amis les dissuadent de se fréquenter.

Ce roman c’est une histoire d’amour mais aussi une histoire d’amitié. Un petit noyau d’amis très proches, trentenaires qui se connaissent depuis de nombreuses années voire depuis l’enfance, partagent leur quotidien. Entre fous rires, soirées, disputes, larmes, gueules de bois, et sexe,  tous les personnages ont leur importance.Certains sont mêmes de sacrés numéros! Comme Florence, la copine de Meg complètement délurée et au caractère bien trempé toujours fidèle. Robert, l’ami « grand-frère » de Meg qui a une relation spéciale avec sa femme Suzie et qui a ses secrets. Justement, parlons-en de Suzie, cette femme qu’on adore détester au coeur de la tourmente… Si l’érotisme est bien présent dès les premières pages, les secrets et les drames aussi. Tous les ingrédients sont parfaitement dosés dans le récit pour en faire une histoire addictive. D’autant que le voile ne se lève qu’au compte-goutte. Ce ne sont pas seulement les personnages principaux qui sont marqués par leur passé et qui portent en eux les stigmates de drames.

J’ai apprécié le personnage de Nick, ce beau gosse accro au sexe dont j’aurais bien fait mon quatre heures, qui est cash et ne cache pas à Meg qui il est! Quant à Meg qui semble pudibonde et frigide, elle ne l’est peut-être pas tant que ça, et rêve de transformer Nick en Prince Charmant, ce qu’il n’est assurément pas!. Leur relation semble compromise dès le début mais ils vont se découvrir petit à petit. J’ai aussi apprécié Florence et Suzie qui m’ont pourtant énervé plus d’une fois mais auxquelles je me suis attachée mine de rien.

J’ai adoré cette histoire, cette romance qui est tout sauf guimauve.C’est bien écrit, c’est agréable à lire. L’auteure nous fait passer du sexe au drame, aux rebondissements avec une grande aisance.Elle a su parfaitement dépeindre des personnages débordant de réalisme comme transmettre une forte émotion. Elle aborde les thèmes de l’amour mais aussi des liens de famille, d’amitié, du poids des secrets… Les drames qu’ont vécu les personnages ont fait d’eux ce qu’ils sont.

Dans ce roman, personne n’est vraiment celui qu’on croit. L’auteure a réussi l’exercice de style de passer de la romance érotique à une tranche de vie réaliste, avec à la fois force et délicatesse.Je reconnais avoir eu les yeux brouillés de larmes à la fin de ma lecture. J’ai fermé ce roman un peu dépitée que cette histoire s’arrête. C’est pour dire à quel point j’ai aimé. Mention spéciale pour la couverture du roman que je trouve superbe et léger bémol pour le résumé qui en dévoile un peu trop à mon goût!

Je suis ravie d’avoir pu découvrir Marie Anjoy avec son premier roman dans le cadre de mon partenariat avec la maison d’édition Les Bas Bleus que je remercie pour cette lecture. J’attends les prochains romans de cette auteure avec impatience!