La montagne entre nous, Charles Martin

Résumé :

Seuls survivants d’un accident d’avion, le chirurgien Ben Payne et la journaliste Ashley Knox se trouvent à 3 500 mètres d’altitude, au coeur de l’hiver, sans aucun moyen de communication. Ashley, dont le mariage était prévu deux jours plus tard, est gravement blessée. Grâce aux soins prodigués par Ben, elle est hors de danger, au moins pour quelques jours.

Mais, pour espérer s’en sortir, ils doivent parcourir 75 kilomètres en pleine montagne. Au cours de leur randonnée chaotique, ils se découvrent, échangent des secrets qui ne semblent plus si importants, plaisantent aussi – il faut garder le moral coûte que coûte. Mais la montagne se referme sur eux toujours un peu plus et leurs chances de survie s’amenuisent.

Un couple into the wild…

Mon avis :

Ben veut rentrer rapidement chez lui après une convention et Ashley se Marie dans 2 jours. Leur avion ne partira pas pour cause de mauvais temps.Ben a alors recours à un avion privé et propose à Ashley, avec qui il a fait connaissance à l’aéroport, de monter à bord.

Le pilote Grover, un ancien, les emmène donc à destination. En cours de vol, l’avion s’ecrase. Ben et Ashley se retrouve alors loin de toute civilisation au sommet d’une montagne avec le chien de Grover. Ashley est gravement blessée et ne peut marcher.

S’ensuit alors un long périple pour survivre. Faisant face aux éléments, au froid, a la neige, a la nature hostile en haute montagne sans équipement, Ben et Ashley font alors preuve d’un immense courage. Un lien se tisse alors entre ces 2 personnes seules au monde.

Cette histoire est un huit clos dans lequel on se laisse happer par le froid. En dehors des 2 personnages principaux, le personnage de Grover est très sympathique, le chien apporte réconfort, et Rachel la femme de Ben a qui se dernier s’adresse via son Dictaphone devient un personnage à part entière.

Ce roman parle de survie, de résilience, et d’amour.

J’ai accroché des la premières pages à l’histoire. Ben et Ashley m’ont de suite été sympathiques, Grover c’est le vieux sage, quant au chien, il apporte chaleur et réconfort aux personnages.

L’écriture est fluide et les dialogues sont entrecoupés de passages sur la nature et le ressenti de Ben ainsi que les passage ou Ben s’enregistre au dictaphone. J’ai ressenti le froid, la peur, et aussi la force, le silence,l’envie de lutter pour vivre! Et ce lien si particulier qui se crée pendant une catastrophe quand le destin de l’un dépend de l’autre et inversement. Il y a aussi de l’humour et beaucoup de courage.

Sans spoiler, je peux vous dire que la fin est surprenante!

J’ai aimé cette lecture, cette histoire mais un peu moins la fin qui, malgré un rebondissement perd le charme qu’il y avait par rapport aux passages en montagne. Et je me suis aussi demandé « et si ç’avait été moi? Aurais-je fait preuve d’autant de courage? » Entre nous, je n’ai pas vraiment envie de vérifier!

Je ne connaissais pas cette auteur et j’ai bien envie de découvrir ces autres romans. Ce film a été adapté au cinéma, avec Kate Winslet et Idris Elba et j’ai maintenant très envie de le voir.

Ce livre vous fait envie? Vous pouvez le trouver aux éditions Presses de la Cité, 21€